Mali: N’AYONS PAS PEUR D’INVENTER UN NOUVEAU MODÈLE AVEC LA JEUNESSE

Dès l’entame du processus de négociation d’Alger entre le Gouvernement malien et les groupes armés, l’une des demandes fortes du Conseil National de la Jeunesse (CNJ) portait sur l’accompagnement des organisations de jeunes par la MINUSMA, dans la phase de restitution et de mise en œuvre de l’Accord. En appuyant l’organisation de l’atelier de sensibilisation sur le contenu de l’Accord de paix qui s’est tenu mardi 5 mai à l’Hôtel El Farouk, la MINUSMA concrétise un engagement pris vis-à-vis de ses partenaires, il y a plusieurs mois.

Ils étaient plus d’une centaine de jeunes du Comité exécutif national du CNJ de Bamako et des délégués des fédérations de jeunesse venant des huit régions du Mali, pour apporter leur contribution à la dissémination de l’accord de paix paraphé par le gouvernement le 1er mars dernier à Alger.

Organisée en collaboration avec le Ministère de l’Emploi, de la Formation Professionnelle, de la Jeunesse et de la Construction Citoyenne ainsi que celui en charge de Réconciliation Nationale, la tenue de l’atelier a marqué le lancement officiel d’une grande campagne de sensibilisation du CNJ qui sillonnera l’ensemble du territoire national (Kayes, Sikasso, Ségou, Mopti, Gao, Tombouctou, Kidal et Koulikoro).

A terme, la série de rencontres citoyennes touchera 900 jeunes engagés pour leur permettre une meilleure adhésion au processus de paix, d’entamer et d’alimenter un dialogue avec les jeunes et renforcer leur vigilance dans la mise en œuvre de l’accord. Dans son intervention, le Président du CNJ, Salia Touré, a exhorté ses camarades à s’approprier l’accord de paix et à inventer un vrai model de dialogue, de concertation et de réconciliation, créateur de paix et de développement durable.

« N’ayons pas peur d’inventer un nouveau modèle avec la jeunesse pour construire et solidifier les fondations de cette paix et de ce développement que le peuple appelle gravement, fortement et urgemment de ses vœux. La jeunesse n’a pas de recette toute faite pour bâtir la cour commune. Rien n’est donné d’avance, tout est à faire et ensemble, telles des colombes, survolons le ciel tout entier chantant la paix et apportant à nos frères et sœurs des huit régions de notre pays le message de la paix qui est l’unicité dans la différence; le compromis et la tolérance dans la douleur ; la retenue dans la provocation et la sagesse dans l’amalgame. C’est à ce prix, et seulement à ce prix de bienveillance, à toute épreuve, que nous parviendrons à la paix ! », a-t-il ajouté.

Pour sa part, dans son discours d’ouverture, Monsieur Mahamane Baby, Ministre de la Réconciliation nationale, de l’Emploi, de la Formation Professionnelle, de la Jeunesse et de la Construction Citoyenne, a donné l’assurance de l’accompagnement de son département dans la poursuite de l’initiative enclenchée par le CNJ et s’est dit confiant quant à la signature prochaine de l’accord par toutes les parties.

Auparavant, le Représentant spécial adjoint du Secrétaire général, M.Arnauld Akodjenou, a souligné que l’accord qui sera signé sera à la disposition des maliens et plus particulièrement des jeunes afin que le futur qui attend le Mali soit totalement différent. Que ce futur ne soit plus sujet aux rebellions et aux révoltes.
« Ce futur devra être à l’image de l’énergie, de la détermination et de volonté de la jeunesse malienne sur la base de la diversité qui constitue la force de ce pays et de sa jeunesse ! », a-t-il formulé.

Pour permettre à toutes les composantes de la société malienne de s’imprégner du contenu de l’accord de paix, la MINUSMA va poursuivre ses efforts en apportant son appui multiforme aux organisations de la société civile.
Le même exercice sera renouvelé dans les prochains jours avec la Plate-forme des femmes leaders et le Ministère de la Promotion de la Femme, de l’Enfant et de la Famille.

A signaler dans la même veine, la radio de la paix MIKADO FM réalise de nombreuses émissions qui permettent à ses auditeurs d’être édifier de la meilleure façon sur le processus de paix en cours.
Source : Minusma