CONFEJES : Les formateurs outillés à Bamako

L’hôtel la Plage abrite, depuis ce matin, une session de formation des formateurs sur les outils pédagogiques du Programme pour la Promotion de l’Entrepreneuriat Jeunes, PPEJ en abrégé.

La cérémonie était placée sous la présidence du Ministre de l’Emploi, de la Formation Professionnelle, de la Jeunesse et de la Construction Citoyenne, M. Mahamane BABY, qui avait à ses côtés le Directeur Général Adjoint du Programme Jeunesse de la Conférence des Ministres de la Jeunesse et des Sports de la Francophonie (CONFEJES), M. Modibo TRAORE, et le Directeur National de la Jeunesse (DNJ) du Mali, M. Drissa GUINDO.

L’objectif de cette formation, a indiqué le Ministre BABY, est de renforcer les capacités des coordonnateurs et encadreurs du PPEJ à travers l’analyse du guide francophone pour la création de microentreprises jeunes ; la revue du manuel du formateur du PPEJ, ainsi que celle du document portant sur les conditions de mise en œuvre du PPEJ ; et l’étude de la portée du vade-mecum de la CONFEJES.

« L’insertion socio-économique des jeunes se trouve au centre des préoccupations de nos gouvernements respectifs, de la société civile et des individus pris isolement », a justifié le Ministre pour lequel cette insertion passe nécessairement par la formation des ressources humaines.

Aussi, le Ministre a-t-il exhorté les encadreurs à avoir à l’esprit que la formation est une phase importante, voire incontournable, pour assurer leur rôle de facilitateurs et de guides des jeunes en développant chez eux des aptitudes, des compétences et habilités pouvant conduire ceux-ci vers des créneaux et opportunités d’emploi.

Il a également invité les bénéficiaires à faciliter la tâche à leurs  encadreurs en faisant preuve d’assiduité, de courtoisie et de soif d’apprendre, conditions sine quoi non pour tirer le maximum de profit de cette formation.

Quant au Directeur Général Adjoint du Programme Jeunesse de la CONFEJES, il a apprécié l’intérêt que le Mali apporte à ce projet phare qui porte sur l’entrepreneuriat des jeunes devant déboucher sur l’élaboration de projets pertinents et bancables dont la finalité sera de contribuer à la réduction du chômage des jeunes et à ses corollaires, mais aussi, à réduction de la pauvreté.

M. Modibo TRAORE a ainsi souligné la justesse et la pertinence de l’offre de formation qui va dans le sens de la préoccupation nationale des Etats membres de la CONFEJES.

A signaler que cette session internationale, qui prendra fin le 19 févier 2016, regroupe une vingtaine de formateurs et coordinateurs nationaux en provenance de dix (10) pays : Bénin, Burkina Faso, Côte d’Ivoire, Cap Vert, Guinée Bissau, Guinée Conakry, Niger, Sénégal, Togo et Mali.

Source : CCOM MEFPJCC